Personnalisation des produits : Dürr permet pour la première fois de peindre de façon entièrement automatisée des voitures en bi tons

- Un pas de géant dans le domaine de la peinture en bi tons

- Une plus grande facilité de personnalisation des produits

- Une technologie également adaptée à la production de voitures électriques

- Une alternative à l’utilisation de ruban de masquage

- Une solution supprimant la formation d’overspray

Guyancourt, 30 juillet 2019 –La customisation d’un produit constitue un important levier dans la décision d’achat. En matière de couleurs de voitures aussi, la tendance à la personnalisation est en plein essor. Les acheteurs de petites voitures, en particulier, commandent de plus en plus de coloris contrastants et accentués, notamment pour le toit, afin de se démarquer des autres. Pour l’industrie automobile, la peinture en deux teintes est synonyme de coûts et d’efforts nettement plus importants. Non seulement cette méthode prend plus de temps et d’énergie, mais elle crée aussi beaucoup de déchets. Cette situation est en train de changer, grâce à une innovation révolutionnaire proposée par Dürr. Avec son système EcoPaintJet, le leader du marché mondial en matière de technologie de peinture automobile présente une solution d’application automatisée qui garantit un niveau de précision inégalé lors de l’application de lignes nettes de peinture. Le système EcoPaintJet offre également d’importants avantages dans le domaine de la peinture des voitures électriques. Dürr a présenté la solution au public pour la première fois dans le cadre de ses Journées portes ouvertes qui ont récemment eu lieu au siège social de la société à Bietigheim-Bissingen, en Allemagne.

Dr. Jochen Weyrauch, PDG de la société Dürr Systems AG, déclare : « L’EcoPaintJet est un pas de géant vers un processus efficace de peinture en deux teintes des voitures. C’est le premier système à combiner efficacement la conception personnalisée de produits à la production automatisée. »

Lorsqu’un seul type de peinture est appliqué, l’efficacité des ateliers modernes de peinture automobile est sans égal. Grâce à leurs processus très automatisés, les grandes usines parviennent à peindre 300 000 carrosseries de voitures par an, tout en maintenant constamment un haut niveau de qualité. Cependant, l’ajout d’une couleur contrastante ou accentuée, pour le toit ou sous forme de bande décorative par exemple, se traduit par une forte augmentation du travail supplémentaire : une fois que toute la carrosserie de la voiture a été peinte dans la teinte de base, puis séchée et refroidie, il est nécessaire d’apposer du ruban de masquage à la main, excepté sur les zones devant être peintes dans une autre couleur. La carrosserie retourne alors sur la ligne de peinture où la deuxième teinte est appliquée. Après une phase supplémentaire de refroidissement et de séchage, il faut retirer le ruban une fois encore manuellement. Non seulement cela implique des coûts de main d'œuvre élevés, mais la consommation d’énergie nécessaire au séchage de la peinture augmente d’au moins 25 % par rapport à la peinture en une seule teinte. En outre, il faut jeter 6 à 15 mètres carrés de ruban de masquage par carrosserie. Qui plus est, la ligne de peinture est bloquée par l’application de la deuxième teinte, entraînant une perte de temps non négligeable.

Plus besoin de ruban de masquage
Le nouveau processus de Dürr, connu sous le nom d’EcoPaintJet, est nettement plus efficace, puisqu’il élimine totalement le besoin de masquer la carrosserie. Cela s’explique par un applicateur entièrement nouveau. Fixé à un bras de robot, il se déplace sur toute la zone ciblée et applique la peinture sous forme de lignes extrêmement nettes. La peinture est appliquée précisément aux emplacements voulus et nulle part ailleurs, pas même d’infimes quantités. Par conséquent, il n’est plus nécessaire de masquer le reste de la carrosserie. La durée du cycle pour appliquer une couleur contrastante sur le toit d’une carrosserie n’est que de 120 secondes. À titre de comparaison : en cas d’utilisation de ruban de masquage, le temps nécessaire uniquement pour le poser et le retirer est de 50 minutes.

Voitures électriques paraissant plus plates
EcoPaintJet permet aux constructeurs de voitures électriques de répondre à une exigence importante des clients. Certains véhicules électriques sont construits légèrement plus hauts que les modèles classiques, car la batterie est installée dans le soubassement, sous l’habitacle. De nombreux acheteurs aimeraient toutefois que leur voiture ait un look profilé et sportif. Pour obtenir cet effet, on utilise une couleur sombre contrastante pour peindre une bande entre le toit et la partie latérale, ainsi que sur le bas de caisse, ce qui fait paraître la voiture plus plate. Le système EcoPaintJet convient parfaitement à cette fin, puisqu’il applique la bande avec précision, sans compromettre la finition existante.

Fin de l’overspray
L’EcoPaintJet offre ce haut niveau de précision grâce à son applicateur qui ne génère absolument aucun overspray. L’overspray désigne les fines gouttelettes de peinture qui sont produites par les pulvérisateurs conventionnels et qui tombent en dehors de la zone ciblée. Le système EcoPaintJet possède une plaque à buses sophistiquée, ne mesurant que quelques centimètres carrés, qui empêche la formation d’overspray. La plaque à buses, formant le dessous de l’applicateur rectangulaire, est pourvue d’une cinquantaine d’orifices à peine visibles, d’environ un dixième de millimètre de diamètre. Ils servent à appliquer la peinture sur la surface de la carrosserie par jets parallèles, à une distance de 30 millimètres.

L’applicateur est l’élément central de l’ingénieux système EcoPaintJet. Ce système comprend également le robot de peinture EcoRPL 133i, qui déplace l’applicateur sans aucune vibration. Un système de mesure, équipé de capteurs, assure un maximum de précision. Il réalise une mesure 3D de la zone à peindre et envoie les données au logiciel de commande. Celui-ci calcule en permanence la trajectoire que l’applicateur doit suivre sur la surface afin d’obtenir une finition optimale de peinture. On appelle ce processus la génération automatique de trajectoire. Il détermine également la façon dont l’applicateur doit tourner et la vitesse nécessaire pour appliquer précisément la bonne dose de peinture.

Selon Dr. Lars Friedrich, responsable de la technologie d’application au conseil d’administration de la société Dürr Systems AG : « Ce processus high-tech permet à l’industrie automobile de répondre plus vite aux exigences spécifiques des clients, tout en assurant une excellente qualité. Cela suscite un grand intérêt sur le marché, car nous offrons une réelle valeur ajoutée à travers cette nouvelle technologie. »

Le système EcoPaintJet est en cours de test sur plusieurs sites de constructeurs automobiles. Parallèlement, Dürr poursuit d’ores et déjà le développement de la technologie qui est également en mesure de peindre des géométries plus complexes. Cette version améliorée, appelée EcoPaintJet Pro, permet d’ouvrir et de fermer individuellement chaque orifice de la plaque à buses, ce qui augmente encore les possibilités de personnalisation des produits. À l’avenir, l’application automatique de lettrage et de logos, devrait également être possible, comme une imprimante numérique.