Drawing of the Ecopure® KPR

Processus de sorption

Les processus de sorption comprennent à la fois l'absorption et l'adsorption ; les processus permettent d’éliminer les polluants de l'air évacué.

Un flux d'air évacué chargé de polluants est présent à la fois dans l'adsorption et dans l'absorption. Si cet air évacué entre en contact avec un fluide dans lequel le polluant se dissout mieux que dans l'air évacué, le polluant passe de l'air évacué vers le fluide et peut alors quitter l'installation à l’état propre. Toutefois, ces deux processus diffèrent essentiellement dans leur application.

Le processus d'adsorption ne sert qu'à concentrer les polluants. Après ce processus, les polluants doivent encore être éliminés du flux d'air évacué. L'air évacué n’est donc pas encore purifié pendant l'adsorption, d'où la nécessité d'une unité supplémentaire pour éliminer les polluants.

L'absorption, par contre, nettoie directement l'air évacué et élimine les polluants. Cette variante de processus est généralement utilisée pour la purification des gaz de combustion.

Les deux processus sont décrits plus en détail ci-dessous.

Description du processus d’adsorption

L'adsorption est généralement utilisée pour la concentration des polluants. Ce processus est nécessaire lorsqu'un flux d'air évacué n'est chargé que d'une faible à moyenne concentration de polluants. L'air évacué est mis en contact avec l'adsorbant et y pénètre, car la solubilité y est meilleure que dans l'air. Le polluant se lie physiquement à l'adsorbant. Le polluant est ainsi éliminé de l'air et concentré dans l'adsorbant. Les adsorbants les plus courants sont les zéolithes et le charbon actif.

Post-traitement de l’air évacué

Une fois le polluant concentré, il peut être introduit dans une installation d'oxydation catalytique ou thermique. Ici, les polluants sont ensuite éliminés et l'air peut quitter l’installation étant propre. Ceci rend le nettoyage des flux d'air évacué faiblement chargés plus économique et plus efficace. Comme alternative, des installations de condensation et de récupération des solvants peuvent également être installées en aval de l'adsorption pour recycler les matériaux si nécessaire.

Régénération de l'adsorption

Le matériau doit être régénéré de sorte que le matériau adsorbant ne soit pas complètement chargé de polluants après une certaine durée de traitement et ne soit ainsi plus capable d'absorber d'autres substances. Ceci se produit lors de la désorption au moyen d'air chaud, de vapeur ou de gaz inerte.
Il existe deux principes distincts de processus pouvant être utilisés pour l'adsorption. L'un renvoie à l'adsorption en lit fixe, dans laquelle plusieurs adsorbants sont souvent utilisés alternativement en mode adsorption et désorption. L'autre renvoie à l'adsorption au moyen d'un rotor à rotation continue, un rotor à concentration spécialement conçu.

Description du processus d’absorption

Lors de l'absorption, une substance est également absorbée ou dissoute dans une autre. Le polluant est généralement gazeux ; l’élément absorbant, l'absorbant, est généralement liquide – mais peut aussi être solide. Une application typique est le lavage des gaz. Les polluants indésirables de l'air évacué ou les produits dérivés de la combustion, tels que les oxydes de soufre, les halogènes ou leurs acides, sont éliminés par lavage des gaz de combustion, mais aussi les produits chimiques, tels que l'ammoniac, directement issus des gaz d'échappement ou de l'air évacué. Le lavage des gaz se fait généralement en aval du processus d'oxydation, parfois même en amont.

keyboard_arrow_up